Nos produits

La société « BIO-BAN » fab­rique 2 engrais tourbe-humiques secs, « FLORA-S » et « FITOP-FLORA-S ». Ces engrais sont inscrits au Régistre National de la Fédéra­tion de Russie et autorisés à l’application. Ils sont con­formes aus exi­gences de l’Organisation Européene pour la Qual­ité et n’ont pas d’analogues en Russie et à l’étranger.

 

Actuelle­ment, les lead­ers de la qual­ité et de l’effectivité sont les engrais tourbe-humiques secs écologiques « FLORA-S » et « FITOP-FLORA-S » sur la base des acides humiques et les résul­tats de micro­bi­olo­gie, qui per­me­t­tent de met­tre en œuvre une approche glob­ale du prob­lème d’augmentation de la fer­til­ité du sol, du ren­de­mentet, du rebus des semences sur le niveau micro­bi­ologique, de la récep­tion des pro­duits écologique­ment purs, de l’efficacité des tech­nololo­gies de la pro­duc­tion agri­cole, et de la pro­tec­tion des plantes con­tre les mal­adies, de la bonne con­ser­va­tion de la récolte.

 

La teneur en acides humiques explique l’efficacité des pré­pa­ra­tions, qui influ­ent les proces­sus dans le sol et sur les plantes. Actuelle­ment, restent les lead­ers de la qual­ité et de l’efficacité sont les engrais tourbe-humiques secs écologiques « FLORA-S » et « FITOP-FLORA-S » sur la base des acides humiques et les pro­grès de la micro­bi­olo­gie, qui per­me­t­tent de met­tre en œuvre une approche glob­ale du prob­lème de l’augmentation de la fer­til­ité du sol, du ren­de­ment et de l’efficacité de la pro­duc­tion agricole.

 

La poly­fonc­tion­nal­ité des acides humiques (d’absorption, cat­aly­tique, d’accumulation, de pro­tec­tion et de trans­port, etc) qui font par­tie de ETHS « FLORA-S » et « FITOP-FLORA-S » et les activ­ités de la monobac­térie ont donné la pos­si­bil­ité de créer le proces­sus biochim­ique et micro­bi­oligique unique dans le sol et sur les plantes, ce qui vous per­met de:

 

Influ­encer effi­cace­ment le sys­tème « sol-eau »

 

- rétablir la struc­ture du sol á l’aide des acides humiques qui ont l’aptitude á créer des “ponts” minéraux au pau­tas­sium et mag­né­sium, ame­lio­rant la struc­ture du sol;

 

- aug­menter la fer­til­ité, réduire le bilan négatif de l’humus: l’accumulation des élé­ments de nour­ri­t­ure organiques et minéraux, qui sont vitaux pour le développe­ment nor­mal de la microflore du sol, se passe á l’aide de la fonc­tion accu­mu­la­tive et de trans­port. Ainsi, les acides humiques et la monobac­térie stim­u­lent le développe­ment des micro-organismes béné­fiques du sol, qui, à son tour, accélèrent le net­toy­age, le rétab­lisse­ment du sol et l’accumulation de l’humus. En plus, l’action com­binée de la microflore du sol et des acides humiques four­nit des nutri­ments aux plantes sous la forme accessible;

 

- améliorer les pro­priétés hydrico-physiques et physico-chimiques du sol; en com­bi­nai­son des méth­odes de boni­fi­ca­tion, résoudre le prob­lème des marécages au cli­mat chaud et humide;

 

- accélérer l’échange d’eau. Les acides humiques pénètrent dans l’eau et changent sa struc­ture de telle manière, que ses molécules devi­en­nent plus organiques, comme dans la struc­ture de la glace. En con­séquence, l’eau atteint les pro­priétés de «l’eau de fonte», qui améliorent la nutri­tion des plantes;

 

- con­tribuer á la résis­tance á la séchresse et aug­menter le ren­de­ment des cul­tures agri­coles dans les régions pau­vres d’eau; c’est pour le haut con­tenu des acides humiques dans le sol, qui améliore l’aération, aug­mente la teneur en vol­ume d’eau dans le sol et améliore la capac­ité en eau;

 

- L’application régulière des pré­pa­ra­tions, aug­mente la capac­ité tam­pon du sol, c’est á dire l’aptitude du sol de main­tenir un niveau naturel de PH, même á l’entrée exces­sive des agents acides et alcalins. Comme résul­tat, l’acidification, l’alcalinisation et la salin­i­sa­tion, qui empêchent l’agriculture, se réduisent;

 

- net­toyer les bassins pol­lués par les sub­stances et les com­posés chim­iques agres­sifs, en les con­ver­tis­sants dans une forme inerte; accélérer la décom­po­si­tion des résidus organiques; améliorer la struc­ture de l’eau et, comme résul­tat, rétablir la biocénose de l’eau. C’est l’aptitude unique des acides humiques à inten­si­fier les proces­sus métaboliques de l’organisme, qui font nos pro­duits utiles dans la pêche;

 

- con­ver­tir des métaux lourds et autres élé­ments dan­gereux ou radioac­t­ifs, y com­pris les déchets indus­triels tox­iques et les pro­duits chim­iques dan­gereux pour l’environnement dans la forme inerte, indisponible pour les plantes et, comme résul­tat, aug­menter les pro­priétés écologiques du sol (grâce à la fonc­tion pro­tec­trice des acides humiques).

 

- ren­dre les ter­res non util­isées dans l’agriculture á cause de la réduc­tion de leur fer­til­ité au dessous de niveau admis­si­ble et aug­menter leur valeur agricole;

 

Il existe cer­taines tech­niques, en dehors des direc­tives générales de l’utilisation de ces préparations:

 

* La tech­nique pour cesser le move­ment du sable par la créa­tion de l’horizon humique: les acides humiques, étant les catal­y­seurs naturels, changent la forme pas­sive des com­posés inter­boueux, trou­vés dans le sable, á la forme active. Le proces­sus de la for­ma­tion d’une couche fer­tile sous irri­ga­tion est 12–24 mois, et pour la cul­ture plu­vial — 24–36 mois.

 

* La tech­nique pour rétablir des ter­res con­t­a­m­inées de pét­role, ce qui est extrême­ment impor­tant en étape biologique. L’utilisation de ces pré­pa­ra­tions per­met de rétablir rapi­de­ment (moins de l’an) la couche fer­tile après le déverse­ment du pét­role, aug­menter la ger­mi­na­tion des semences sur les sols con­t­a­m­inés, réduire le temps de mat­u­ra­tion, aug­menter le poids sec á l’air des plantes plus que dans 10 fois.

 

* La tech­nique pour rétablir la couche fer­tile du sol après les inon­da­tions, les incendies et les coulées de boue dans 8–12 mois á l’aide de l’accélération des proces­sus biochim­iques et micro­bi­ologiques dans le sol.

 

Améliorer la qual­ité des semences.

 

Les acides humiques, faisant par­tie des engrais « FLORA-S » et « FITOP-FLORA-S », pénétrent dans une plante et s’en agis­sent au niveau cel­lu­laire. Ainsi, ils aug­mentent l’énergie de ger­mi­na­tion de 4,5–18%, aug­mentent la ger­mi­na­tion des semences de 3–5%, con­tribuent au grossisse­ment du sys­tème raci­naire de la plante dans 1,7–2,5 fois, á l’enracinement des plantes trans­plan­tées, á la for­ma­tion des racines des bou­tures, aug­mentent le poids des fruits de toutes cul­tures, accélérent le proces­sus d’adaptation des plantes aux con­di­tions cli­ma­tiques et du sol spé­ci­fiques, tout cela per­met d’élargir la gamme d’espèces des plantes.

 

Les fer­til­i­sa­tions raci­naires et foli­aires par les ETHS « FLORA-S » et « FITOP-FLORA-S » assurent la crois­sance et le développe­ment opti­maux des plantes dans n’importe quelle phase de la végé­ta­tion, menant á l’ aug­men­ta­tion du ren­de­ment de 40–60%, á la réduc­tion du temps de mat­u­ra­tion, á l’absence de mal­adies putrides sur les plantes et dans le sol. Ces pré­pa­ra­tions con­tribuent à l’amélioration de la nutri­tion des plantes. Les acides humiques, faisant par­tie des engrais « FLORA-S » et « FITOP-FLORA-S », for­ment des com­posés com­plexes á phos­phore, potas­sium, azote et aux micro-éléments, qui sont assim­ilés facile­ment par les plantes. Les acides humiques jouent un rôle impor­tant dans le trans­port des micro-éléments, comme ils sont des com­posés coor­di­na­teurs naturels. Les acides humiques favorisent la for­ma­tion de la chloro­phylle, de la vit­a­mine C, des sucres, des acides aminés, des enzymes, des pro­téines et d’autres com­posants impor­tants. Les ETHS « FLORA-S » et « FITOP-FLORA-S » con­trô­lent le métab­o­lisme des plantes, empêchant l’accumulation de nitrates, ame­lio­rant sélec­tive­ment la per­méa­bil­ité des mem­branes cel­lu­laires aux ions de potas­sium, aug­men­tant non seule­ment la quan­tité mais aussi la qual­ité de la récolte.

 

Le traite­ment des plantes par « FLORA-S » après l’application des pes­ti­cides réduit l’effet depresseur des agents chim­iques sur les plantes et influe pos­i­tive­ment sur le développe­ment de la plante, aug­men­tant la qual­ité et la quan­tité de la récolte. Il faut noter en par­ti­c­ulier, qu’après le seul traite­ment du sol par « FLORA-S », la teneur en radionu­cléides dans les pro­duits agri­coles, cul­tivés sur les sols con­t­a­m­inés par des radio-isotopes du césium-137 et potassium-40, diminue dans 2–3 fois, la teneur en nitrate diminue dans 10–30 fois.

 

Le traite­ment des stock­ages et de la récolte avant la con­ser­va­tion par « FITOP-FLORA-S » assure la bonne con­ser­va­tion de la récolte à 85–95%. C’est pos­si­ble grâce à la monobac­térie Bacil­lus sub­tilis dans cette pré­pa­ra­tion, le milieu de cul­ture de laque­lle est la microflore pathogène et putride.

 

L’ensemble des fonc­tions ci-dessus des engrais « FLORA-S » et « FITOP-FLORA-S» aide á résoudre le prob­lème du rétab­lisse­ment et du fonc­tion­nement des exploita­tions de serre, et aussi á élim­iner le besoin de change­ment et de traite­ment ther­mique du sol dans une serre, á aug­menter le ren­de­ment des cul­tures de 20–40%, réduire la con­som­ma­tion d’engrais minéraux de 85–90%, élim­iner l’application de fumier et d’autres engrais organiques et organo-minéraux. Comme résul­tat, on aura des pro­duits écologiques de haute qual­ité gus­ta­tive et de valeur nutritive.

 

Les engrais « FLORA-S » et « FITOP-FLORA-S » peut être util­isé par des fleuristes pro­fes­sion­nels et ama­teurs. Les engrais sont par­faits pour la cul­ture des plantes orne­men­tales, telles que d’appartement fleuris­santes et feuil­lées, à feuil­lage retombant, grim­pants, grasses, pour la cul­ture des fleurs de serre, pour la créa­tion des parter­res, la plan­ta­tion des jardins famil­i­aux, la créa­tion des champs de foot­ball, de jeu (les pré­pa­ra­tions peu­vent être util­isées pour le gazon, car ils accélèrent son inter­ac­tion á la couche de semences, réduisent le temps d’assimilation du gazon, con­tribuent au grossisse­ment du sys­tème racinaire).